Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > Présentation de l'ENG > Espace communication > Procès fictif organisé à l'ENG pour 140 élèves de CM1

08 juin 2016

Procès fictif organisé à l'ENG pour 140 élèves de CM1

Projet pédagogique réalisé par des stagiaires de la promotion VOLTAIRE

Le mardi 31 mai, l’Ecole nationale des greffes de Dijon a accueilli 140 élèves de CM1 scolarisés dans des écoles élémentaires de Dijon et de Quétigny.

Ce projet pédagogique mené conjointement par l’Ecole nationale des greffes et le rectorat de l’académie de Dijon était destinée à proposer à de jeunes enfants - et futurs citoyens - une première approche des lieux et des acteurs de la Justice.

Au sein de l’amphithéâtre Simone VEIL, transformé en salle d’audience de tribunal pour enfants, près de 20 directeurs des services de greffe stagiaires de la promotion VOLTAIRE ont joué le rôle de membres du tribunal et les parties au procès.

 

Procès fictif organisé à l'ENG pour 140 élèves de CM1

 

Durant environ 40 minutes, ces élèves de CM1 ont suivi avec attention une affaire mettant en cause deux jeunes filles accusées d’avoir agressé une camarade de classe puis d’avoir posté la vidéo de l’agression sur les réseaux sociaux.

Pour les aider dans la compréhension du procès, le grand écran situé derrière les membres du tribunal restituait les interventions des personnes se succédant à la barre.

Une fois l’audience terminée, les directeurs des services de greffe stagiaires, auxquels se sont associés Denis ROLLAND, recteur de l’académie de Dijon, et Hélène MICHELOT, secrétaire générale de l’ENG, ont répondu à un flot de questions - parfois cocasses mais souvent pertinentes - d’enfants curieux et visiblement séduits par ce à quoi ils venaient d’observer :

  • Pour quelle raison le greffier note tout sur son ordinateur ?Procès fictif organisé à l'ENG pour 140 élèves de CM1
  • L’avocat a-t-il le droit de mentir ?
  • Comment fait le greffier pour écrire aussi vite ?
  • A partir de quel âge un enfant peut-il être mis en prison ?

Cette parenthèse dans les arcanes du monde judiciaire s’est refermée sous les applaudissements nourris d’un jeune public qui restituera son expérience avec ses professeurs dès son retour en classe.

 

 

pied de page