Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > Présentation de l'ENG > Espace communication > Procès théâtralisé à la faculté de droit de Dijon

01 avril 2015

Procès théâtralisé à la faculté de droit de Dijon

Projet de promotion des greffiers en chef stagiaires de la promotion A2015 C01

Le 19 mars, dans le cadre de leur projet de scolarité, les greffiers en chef stagiaires de la promotion Raymond DEPARDON (A2015 C01) se sont rendus à la faculté de droit de Dijon pour rencontrer des étudiants en licence, en master ou suivant une préparation à l’Institut d’études judiciaires (IEJ).

Procès théâtralisé à la faculté de droit de Dijon © ENG

 

Cette action de communication répondait à leur volonté de présenter la fonction de greffier des services judiciaires, fonction encore méconnue de nombreux étudiants en droit.  Peu d'étudiants en droit connaissent véritablement la place qu'occupe le greffier bien qu'il soit présent à toutes les étapes de la procédure, responsable du respect et de l’authenticité de celle-ci.

En lien avec la Direction de la communication de la DSJ, les greffiers en chef stagiaires ont, dans un premier temps, « teasé » leur venue en faisant installer dans les locaux de la faculté des affiches posant la question suivante : Acteur indispensable de la procédure, qui est-il ?

Le programme retenu a mis en évidence deux temps forts.

En premier lieu, un procès correctionnel théâtralisé fut proposé aux étudiants. Au cours de cette audience collégiale fictive, partie civile, prévenu, magistrats du siège, ministère public, avocats et, bien entendu, le greffier ont été interprétés par des stagiaires.

Afin d’expliquer précisement le rôle du greffier à cette audience, les stagiaires ont pris le parti d'ajouter une voix off qui, lors de certaines séquences, interrompait momentanément les débats pour apporter des précisions.

Simultanément sa note d’audience était projetée sur l'écran placé derrière le tribunal afin que l’auditoire puisse, en temps réel, prendre connaissance de ses écrits.

Installés à côté du greffier, deux étudiants pouvaient également suivre le travail qu’il accomplissait sur son poste informatique portable.

Dans un second temps, au terme de cette audience fictive, les stagiaires ont répondu aux nombreuses questions posées par les étudiants.

Michaël JANAS, directeur de l’ENG, et Vincent THOMAS, doyen de la faculté de droit, ont exprimé leur grande satisfaction d’avoir réuni étudiants et greffiers en chef stagiaires.

Au vu du succès de ce premier échange, et compte tenu de l'implication dont ont fait preuve Béatrice GAYET, directrice adjointe de l’ENG, Nathalie HEISSAT et Nicolas RAVIER, chargés d’enseignement à l’ENG, et Cécile CASEAU-ROCHE, co-directrice du master 2 droit processuel - qui étaient présents à cet échange - d'autres actions pédagogiques verront le jour dans les prochains mois.

 

pied de page